Les serres de la Frondaie


L’exploitation «les serres de la Frondaie», située au cœur même du lycée public agricole Honoré de Balzac, est un outil pédagogique de première importance dans la formation des élèves des filières «Conduite de productions horticoles» et «Technicien conseil vente univers jardinerie».
C’est une unité de production économiquement viable et devant couvrir toutes ses dépenses par la vente de sa production.

 

Spécialisée dans les plantes en pots, elle produit entre autres :

  • Géraniums

  • Plantes à massif annuelles et bisannuelles

  • Suspensions fleuries

  • Potées d’automne / hiver : Cyclamens, Poinsettias

  • Vivaces et méditerranéennes

  • Plantes vertes

  • Chrysanthèmes

  • Arbustes de pépinière

  • Plants maraîchers

  • Plantes grimpantes

La vente des productions, réalisées en tout ou partie par les élèves, permet de valoriser le travail pédagogique et de fournir le support nécessaire aux formations. La totalité des recettes est affectée au fonctionnement et aux investissements de l’exploitation.

Les serres sont ouvertes au public tout au long de l’année en période scolaire, pendant les congés d’automne, les congés de fin d’année, les congés de février et les congés de printemps. Elles sont fermées pendant les congés d’été, en juillet et août.

Pour toutes informations , téléphonez au 04 99 58 36 54.

Les serres ont été entièrement rénovées par le Conseil Régional de la région Occitanie lors de la restructuration du lycée en 2013/2014.
Elles constituent à présent un outil très performant sur les plans technique et pédagogique.
En effet, divers équipements permettent de répondre efficacement aux exigences de la transition agro écologique et du concept « produire autrement – apprendre à produire autrement » :
  • Le double vitrage à gaz rare isolant et les ruptures de pont thermique font de ces serres un outil économe en énergie.
  • Le raccordement à la chaufferie à bois répond à l’exigence d’utiliser des énergies renouvelables.
  • L’arrosage par sub-irrigation et le chauffage sous tablette réduisent les consommations d’eau et d’énergie.
  • L’eau de pluie recueillie sur les toitures est stockée et utilisée pour l’arrosage.
  • Le recyclage des solutions nutritives d’irrigation permet d’économiser l’eau et les engrais et de ne plus rejeter d’effluents dans les sols.
  • Des filets anti-insectes permettent d’optimiser la production biologique intégrée par lâchers d’insectes auxiliaires supprimant par là-même les traitements chimiques.
  • L’ensemble des équipements techniques est géré par un ordinateur relié à une station météo et à l’internet.

La diversité des végétaux produits, conjuguée à la proximité des serres dans le lycée permettent au corps enseignant d’utiliser l’activité et le lieu comme support pédagogique. En outre, des stages d’une semaine par année scolaire ont été intégrés dans le cursus des formations «Conduite de productions horticoles» et «Technicien conseil vente univers jardinerie». Ces stages permettent aux élèves de vivre une première expérience de terrain en les mettant dans des conditions réelles d’activité. Une équipe, constituée d’un responsable et de deux techniciens, assure l’encadrement des stagiaires.
La vente des productions, réalisées en tout ou partie par les élèves, permet de valoriser le travail pédagogique et de fournir le support nécessaire aux formations.
La totalité des recettes est affectée au fonctionnement et aux investissements de l’exploitation.
Les serres de la Frondaie se doivent d’être économiquement viables, et doivent couvrir toutes les dépenses par la vente de la production.

Au printemps, les serres débordent de fleurs multicolores : géraniums, Alstroemeria, œillets, verveines, gazanias, fuchsias, Impatiens, Anisodontea, Ceratostigma, chèvrefeuille arbustif…

 
 
 
 
 
 
A l’automne, chrysanthèmes, pensées, cyclamens, Poinsettia et vivaces méditerranéennes sont disponibles à la vente.

Pour limiter l’utilisation de produits dangereux pour l’environnement, il a été mis en place une production biologique intégrée (PBI). 
Depuis 2012, l’exploitation fait partie du groupe « Terre de Languedoc » qui est certifié ISO 14001. Cette démarche témoigne de notre engagement afin de diminuer tous les impacts négatifs de notre activité sur l’environnement. Analyse, diagnostic, plan d’action et réalisations s’enchaînent dans un cercle vertueux d’amélioration continue. Pour en savoir plus sur l’ISO 14001: association terr’avenir
En plus, la labellisation Plante Bleue est en cours, et les productions sont labellisées Fleurs de France, Sud de France et Certification Environnementale de niveau 2 .
 

La Protection Biologique Intégrée (PBI) des cultures permet de mener une action de surveillance et de lutte contre les maladies et ravageurs en réduisant au strict minimum l’utilisation des pesticides chimiques.
Il s’agit d’une méthode de protection des cultures vis à vis des bio-agresseurs capable de limiter la présence des ravageurs dans les serres, voire même de les éradiquer.
L’exploitation horticole Les serres de la Frondaie, du lycée Honoré de Balzac, s’est engagée dans la protection biologique intégrée depuis novembre 2005. Cette action s’inscrit dans le cadre de la démarche "Produire Autrement et Enseigner à Produire Autrement” , et plus largement dans le développement durable de l’exploitation.
Toutes les cultures de l’exploitation sont menées en PBI. Les productions sont, pour la plupart, menées sans pesticides et seuls les produits autorisés en Agriculture Biologique peuvent être utilisés.
Syrphe
Auxilliaire contre le tétranyque tisserand
Phytoseiulus persimilis
Auxiliaire contre le puceron
Coccinelle
 
 
 
 
 
 
 
Moyens mis en œuvre de la PBI :
Ce sont les moyens prophylactiques (gestion du climat, maintien des serres propres), les stratégies d’observation (pose de pièges ou de panneaux attractifs) et les programmes de lâchers d’auxiliaires (Amblyseius cucumeris, Aphidius ervi, Chrysoperla carnea).
Perspectives :
  • Affiner la connaissance des bio systèmes en serres,
  • Atteindre l’objectif zéro traitement sur 100% des cultures,
  • Amplifier et perfectionner la méthode grâce aux investissements prévus en nouvelles serres et rénovations validés et soutenu par le conseil régional,
  • Positionner le lycée et son exploitation horticole comme pôle d’essai et d’innovation en matière de protection biologique.
  • Créer un atelier de production d’auxiliaires ainsi que la mise en place d’une formation spécifique.