Des formations innovantes et des apprentissages par compétences

Des dispositifs de formations sous le sceau de l’innovation pédagogique : nouveaux modes d’apprentissage, d’enseignement, ou d’évaluation  Nouveaux outils, nouvelles ressources et  nouveaux modes d’organisation.
CAP Fleuriste

  • Des méthodes de pédagogie active qui ont pour objectif de rendre l’élève acteur de ses apprentissages afin qu’il construise ses savoirs à travers des situations de recherche.
  • « Enseigner à produire autrement » et favoriser le développement de compétences professionnelles et citoyennes des apprenants ; leur permettre de contribuer activement aux transitions alimentaires, agro-écologiques.
  • Des équipements professionnels récents et performants : une halle technologique alimentaire, pharmaceutique et cosmétique, associée à des laboratoires de génie alimentaire, biochimie, microbiologie, physique chimie, biologie, génie industriel ; une serre horticole qui répond efficacement aux exigences de la transition écologique ; des équipements informatiques.
  •  Un parc arboré, un gymnase et son plateau sportif, un centre de ressources documentaires

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3ème . Les élèves entrent  en 2nde professionnelle Alimentation-Bio- Industrie-Laboratoire (ABIL).  Ce bac pro forme des professionnels destinés à devenir des opérateurs dans le domaine de la bio-industrie, la pharmaceutique, la cosmétologie ou encore l’industrie agro-alimentaire.
Dirigés par un chef de fabrication, les titulaires de ce diplôme réalisent des produits conformes en respectant des critères d’hygiène, de qualité, de sécurité, de quantité et de coûts.

Témoignage vidéo (source ONISEP)

Pour aller plus loin, sur le même sujet.

 

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3ème . Les élèves entrent  en 2nde professionnelle alimentation-bio- industrie-laboratoire.  Ce bac pro forme des professionnels destinés à travailler principalement en laboratoire d’analyses ou de recherche, dans l’industrie alimentaire, chimique ou pharmaceutique et, de plus en plus souvent dans les secteurs de la bioagriculture ou de l’environnement.

Le technicien de laboratoire organise ses séquences de travail, assure l’entretien de son matériel, gère les consommables et contribue à la veille sur les méthodes et matériels qu’il utilise. Il peut faire des prélèvements sur site industriel et en conditionner les échantillons, rédiger des comptes rendus de travaux ou d’incidents. Il travaille en équipe et peut avoir à la manager.

 

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3ème .  Les élèves entrent désormais en 2nde professionnelle conduite de productions horticoles. Ce bac pro forme les élèves à devenir des ouvriers hautement qualifiés ou responsables d’exploitation dans les secteurs des productions florales, légumières, fruitières ou en pépinière. Les enseignements portent sur les sciences et techniques horticoles : les élèves étudient les différents types de végétaux, leur cycle de vie et les moyens de les cultiver (travail du sol, fertilisation, irrigation, protection des cultures). Ils acquièrent également des connaissances en hydrauliques, électricité et automatismes, et matériels et équipements horticoles (tracteurs, matériels d’irrigation et de pulvérisation, équipement informatique permettant la régulation climatique des serres).

Témoignage vidéo (source ONISEP)

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3ème .  Les élèves entrent désormais en 2nde professionnelle conseil Vente de Produits de Jardins. Ce bac pro forme les élèves à travailler en jardinerie ou au rayon spécialisé d’une grande surface. Le vendeur exécute des tâches techniques et administratives liées à la vente. Sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique, il assure la vente, l’encadrement technique et l’animation d’une équipe de vendeurs. Il prend en charge les produits horticoles et de jardinage, de leur arrivée au magasin jusqu’à leur vente (réception des produits, entretien des végétaux, mise en rayon, étiquetage). Après quelques années d’expérience, il peut devenir chef de rayon.

 

La classe de seconde générale et technologique est une classe de détermination. L’enseignement optionnel EATDD (Ecologie, Agronomie, Territoire, Développement Durable) est un enseignement optionnel obligatoire qui permet d’appréhender un territoire suivant différents angles de vue et d’analyse. Elle s’appuie sur un questionnement contextualisé, en lien avec le développement durable et les transitions énergétiques, agroécologiques et alimentaires.

 

Le bac technologique STAV se prépare en lycée, en 2 ans après une 2nde générale. Ce bac technologique série « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant » (STAV) est destinée aux lycéens désireux d’exercer dans les métiers de gestion  des espaces naturels, forestiers et aquatiques ou dans l’aménagement paysager. 

 Les élèves auront l’occasion :
• d’analyser des aménagements existants lors de sorties dans le domaine de l’aménagement paysager, la gestion des cours d’eau, des forêts et des espaces naturels.

• de participer à des suivis d’espèces pour mieux appréhender la gestion des populations naturelles en collaboration avec des organismes nationaux (INRA, Conservatoire des espèces naturelles, conservatoire du Littoral, ONF, ONCFS et ONEMA).

• de réaliser des aménagements, de la conception à la mise en œuvre, afin d’acquérir des gestes techniques: réalisation de plans, construction de petites structures, plantations, taille).

• de découvrir les grands enjeux environnementaux liés à l’aménagement des espaces et à la gestion des espèces.

Le BTS Bioqualité se prépare en 2 ans après le bac par apprentissage. Il est accessible à tout élève titulaire d’un baccalauréat : bac général, bac téchnologique ou bac professionnel.

Le titulaire de ce BTS participe au management de la qualité, de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement. Sa formation scientifique (mathématiques et physique-chimie) et technologique lui permet d’acquérir des compétences en management de la qualité, en bioexpertise (biochimie, microbiologie et génie alimentaire) et des connaissances sur les procédés de production, les conditions de leur réalisation, les mesures d’hygiène et sécurité à respecter. 

Ce technicien travaille essentiellement dans les bio-industries (agroalimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques), la santé, l’environnement (gestion et valorisation des déchets, gestion de l’impact environnemental et de la transition énergétique d’une entreprise). 

 

Le CAP est un diplôme professionnel national délivré par le Ministère de l’Education nationale. Il se prépare en 2 ans après la 3ème, en apprentissage ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle. En fonction du profil et des besoins de l’élève, le diplôme peut aussi se préparer en 1 an. L’apprenti est formé aux techniques et aux savoir-faire professionnels du métier de fleuriste et travaille le plus souvent dans un magasin, au rayon spécialisé d’une grande surface ou dans une entreprise de décoration. Il assure la réception des fleurs coupées, des plantes et des arbustes. Il sait les conserver et les entretenir. Doté d’un esprit créatif, il réalise des arrangements floraux en utilisant les techniques traditionnelles de dressage, de montage et de piquage ainsi que des techniques innovantes. Il assure la vente courante des plantes et fleurs, conseille la clientèle et concourt à sa fidélisation. Son état d’esprit est celui d’un bon gestionnaire, soucieux de qualité et d’efficacité. Le CAP débouche sur la vie active. L’apprenti peut choisir de poursuivre sa formation par un brevet professionnel puis un brevet de maîtrise supérieur.

Témoignage vidéo (source ONISEP)

Témoignages

Emma en Terminale Production Horticole

Léxane en Terminale STAV

Stella en Terminale Production Horticole

Armonie en Terminale STAV