L’éveil aux sens au CHU de Montpellier

L’éveil aux sens au CHU de Montpellier

De l’échange entre le personnel du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Montpellier, Delphine Boubli, psychomotricienne, Véronique Thouroude, infirmière, et nos enseignants, Sabine Jarry et Allan Neveux, est né un partenariat aboutissant à la réalisation d’un projet ambitieux. Il s’inscrit complètement dans la mission d’animation du territoire qui est la nôtre.

Il avait pour objet la réalisation d’un jardin sensoriel, destiné à l’unité petite enfance du Service de Médecine Psychologique pour Enfants et Adolescents Peyre Plantade du CHU La Colombière à Montpellier. Cet espace, prochainement implanté, sera destiné aux enfants présentant des troubles du spectre autistique. Les recommandations de bonnes pratiques publiées par l’ANESM (Agence nationale de l’évaluation sociale et médico-sociale) accordent une importance particulière à ces espaces extérieurs et rappellent leurs diverses potentialités et les bienfaits qu’ils procurent (Centre de ressources autisme Alsace 2017).

Ainsi, nos apprenants, avec l’appui des professeurs Sabine Jarry, enseignante en Sciences Economiques et Gestion Commerciale, et Allan Neveux, enseignant en Sciences et Techniques Horticoles, soutenus par la directrice-adjointe de l’établissement, Julie Chavagneux, ont été appelés à la réalisation de ce jardin. Cette collaboration s’effectue dans le cadre du stage collectif de la classe de Seconde Vente Univers Jardinerie, lequel doit permettre aux élèves de découvrir le milieu professionnel, s’intégrer dans la vie de la structure d’accueil, participer activement à un chantier de travaux paysagers, s’impliquer personnellement et prendre des initiatives.

Au coeur de l’action…

Ce même partenariat local entre le lycée Honoré de Balzac et la Colombière s’est établi, selon Julie Chavagneux, dans un souci de participer à un projet d’utilité sociale en lien avec les préoccupations sanitaires et psycho-sociales actuelles, particulièrement présentes chez les jeunes. « Une manière de rendre aux soignants » confie Camilla.

De février à mars 2021, les équipes des « espaces verts » du CHU ont préparé le site pour le chantier officiel qui s’est déroulé en mai 2021 et auquel nos apprenants ont pris part.

En amont, il a fallu prendre connaissance des plans de l’architecte, enlever les souches, arracher les plantes piquantes (rosier, Yuka) ou mortes, tailler les bosquets et végétaux, puis nettoyer le site. En mars, les travaux préparatoires se sont poursuivis avec la pose de structures en bois (portillons et treille).

Les élèves du Lycée Honoré de Balzac sont alors intervenus du 3 mai au 7 mai 2021. Ils se sont attelés à la commande et à la réception des végétaux, ainsi qu’à la réalisation des plantations et des chemins sensoriels à partir des documents techniques à leur disposition.

Mise en oeuvre du travail d’équipe.

Ce travail s’est véritablement effectué en équipe : avec l’alternance du travail de l’architecte paysagiste Bethsabée de Gunzbourg, pour le traçage de l’implantation des massifs et des chemins sensoriels, celui des stagiaires, sous la responsabilité de M. Vidal, maître de stage et de M. Dengerma, tuteur, tous deux rattachés au service des espaces verts et sous la coordination de Mmes Boubli et Thouroude, respectivement psychomotricienne et infirmière au sein de l’unité petite enfance du MPEA Peyre Plantade.

Grâce à l’aide précieuse de nos élèves sur le chantier, cet espace devrait être mis en service en septembre 2021. Ce partenariat a rassemblé des acteurs de tous horizons : encadré par Madame la Professeure Amaria Baghdadli, cheffe de service, les Médecins de l’Unité petite enfance, les équipes de la petite enfance et de la consultation, et enfin le service communication pour la valorisation de cette belle initiative.

L’avant et l’après : une nette différence !

Cet atelier aura permis aux élèves de communiquer en situation professionnelle, d’appréhender les végétaux utilisés, les techniques de plantation et de bonne reprise des végétaux. La finalité pédagogique doit aboutir à une restitution de leurs activités à l’écrit et à l’oral afin de valoriser cette expérience professionnelle dans le cadre de leur formation. Afin qu’ils puissent réaliser ce stage, Madame Jarry a opéré une simulation de recrutement : les élèves ont du rédiger un CV et une lettre de motivation comme s’ils devaient postuler, le principe étant de les préparer au contexte de réelle recherche de stage, d’emploi ou d’alternance qui les attend.

Les 15 autres élèves de la classe Seconde Vente Univers Jardinerie n’ont pas été en reste : certains ont effectué leur stage au CFA d’Agropolis, à Jardiland, la Serre de Gramont Montpellier et aux Serres de la Frondaie, exploitation du Lycée Professionnel Honoré de Balzac.

En effet, favoriser la mise en situation professionnelle et pratique des apprenants est un des principaux objectifs du Lycée Honoré de Balzac, d’autant plus quand cet enseignement prend une nouvelle dimension, en étant au service d’une cause d’utilité sociale et publique qui dépasse les limites de l’établissement.